Contact

Vous trouverez ici des mesures de prévention à adopter afin de lutter contre les intoxications par le monoxyde de carbone, l'exposition aux poils urticants des chenilles processionnaires, la présence du moustique tigre ainsi que contre le frelon asiatique.

 Attention aux intoxications par le monoxyde de carbone !

Monoxyde de Carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant très difficile à détecter : il est invisible, inodore et non irritant. Il résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appareil fonctionnant grâce à la combustion de gaz, de bois, de charbon, d’essence, de fuel ou encore d’éthanol.

Certains symptômes annonciateurs d’une intoxication au CO existent. Maux de têtes, nausées et vomissements sont notamment les premiers signes qui doivent alerter. Bien identifiés, ils permettent de réagir rapidement et d’éviter le pire.

Pour limiter les risques d’intoxication au CO, cinq points clés sont à retenir :

  • 1. Avant chaque hiver, faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié.
  • 2. Ne jamais obstruer les entrées et sorties d’air.
  • 3. Dans le cadre de l’achat d’un appareil de chauffage ou d’un appareil au gaz, s’assurer de sa bonne installation et de son bon fonctionnement avant la mise en service et exiger un certificat de conformité auprès de l’installateur.
  • 4. Pour l’utilisation d’un groupe électrogène, ne jamais le placer dans un lieu fermé (maison, cave, garage) et l’installer impérativement à l’extérieur des bâtiments.
  • 5. Enfin, respecter systématiquement les consignes d’utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant. Ne jamais faire fonctionner les chauffages mobiles d’appoint en continu et ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, barbecue, etc.).

Mesures de prévention à adopter afin de limiter l'exposition aux poils urticants des chenilles processionnaires :

chenilles

  • Eviter de rester sous ou près des pins attaqués ; Ne pas toucher les chenilles ni les nids ou les cocons;
  • Ne pas laisser jouer les enfants à proximité d'un arbre atteint. Les munir de vêtements à longues manches, de pantalons, d'un couvre-chef et éventuellement de lunettes.Evitez de faire sécher du linge sous des arbres contenant encore des nids;
  • Ne pas utiliser du linge (serviette, vêtement) qui a été posé au sol; veiller au rangement du linge à l'abri des contaminations;
  • Demander aux campeurs de signaler la présence de nids;
  • Arroser soigneusement les zones concernées de manière à faire disparaitre dans le sol les poils urticants et réduire ainsi les risques de contact de l'allergène avec les enfants;
  • Ne pas se frotter les yeux en cas d'exposition.
  • En cas d'exposition ou de doute d'exposition aux poils de chenilles, prenez une douche et changez de vêtements.
  • En cas d'irritation cutanée ou oculaire, de troubles respiratoires, et notamment pour les personnes allergiques et/ou asthmatiques, consultez rapidement un médecin ou un pharmacien et en cas d'urgence appeler le 15.

Prévention des risques liés à la présence du moustique tigre :

moustique tigre

Le Conseil départemental de la Gironde assure la surveillance et la lutte contre le moustique tigre (réseau de pièges pondoirs, opérations de démoustication). Il a confié ces opérations de suivi et de lutte à l’Établissement Interdépartemental pour la Démoustication du littoral Atlantique (EID Atlantique). L’Agence Régionale de Santé (ARS), en lien avec la Cellule de l’InVS en région (CIRE), assure la surveillance et le suivi des signalements des cas de chikungunya et de dengue. L’ensemble des actions est coordonné par le Préfet au sein d’une cellule départementale de gestion.

Adoptons les bons gestes pour limiter le développement des moustiques !

Il existe différents types de moustiques, dont l’Aedes albopictus, aussi appelé moustique tigre. Celui-ci est implanté dans plusieurs départements français dont le département de la Gironde depuis l’été 2012. Le moustique tigre fait l’objet d’une surveillance renforcée car il peut être, dans certaines conditions très particulières, vecteur des virus de la dengue et du chikungunya. Actuellement, il n’y a pas d’épidémie de ces maladies en France métropolitaine mais, pour lutter contre ce risque, pensons à adopter les bons gestes de prévention.

Destruction de nids de frelons asiatiques

adsa33-frelonL'association d'apiculteurs bénévoles A.D.S.A.33 intervient sur la commune pour la destruction de nids de frelons asiatiques. L'apiculteur réalise l'intervention bénévolement mais une participation est demandé. Le montant dépendra des produits biocides utilisés et de la difficulté rencontrée durant la destruction du nid. Il sera communiqué à l'administré avant chaque intervention.

Votre interlocuteur sur la commune est M. Le Bervet Erick.

Pour plus d'informations, téléchargez le guide pour lutter contre le frelon asiatique.

Pour tout renseignement : 06 78 18 32 34 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Mielleriedesgraves.over-blog.com