Rechercher :

Guide des droits et des démarches administratives

Aide au mérite (études supérieures)
Fiche pratique

L'aide au mérite est un complément de la bourse sur critères sociaux pour les étudiants de l'enseignement supérieur les plus méritants. Elle est réservée à l'étudiant qui en bénéficiait déjà ou celui, nouvellement inscrit dans un établissement supérieur, qui a obtenu une mention "très bien" à la dernière session du baccalauréat.

L'aide au mérite est attribuée dans le cadre d'un contingent annuel mis à la disposition des académies. Chacune ne peut pas distribuer plus d'aide que ce contingent.

Vous pourrez continuez à percevoir automatiquement l'aide au mérite si vous en bénéficiez pendant l'année universitaire 2014/2015.

Attention
un étudiant ne peut bénéficier de plus de 3 fois de l'aide au mérite.

Vous pourrez en bénéficier si :

  • vous intégrez un établissement supérieur à la prochaine rentrée,

  • vous avez déposé un dossier social étudiant (DSE),

  • et si vous avez obtenu une mention très bien à la dernière session du baccalauréat.

Pour bénéficier de l'aide au mérite, vous devez déposer un dossier social étudiant (DSE).

Le rectorat transmet directement au Crous la liste des bacheliers avec une mention Très bien puis le Crous informe les étudiants qui remplissent les conditions pour en bénéficier.

La décision définitive d'attribution ou de maintien de l'aide au mérite est prise par le recteur d'académie d'accueil et notifiée à l'étudiant.

Le montant varie selon votre situation.

Montant de l'aide selon votre situation

Situation

Montant de l'aide

Année universitaire 2015-2016

Pour un bac obtenu avant 2015

1 800 €

Pour un bac en 2015

900 €

L'aide est versée en 9 mensualités.

L'aide au mérite est cumulable avec une aide à la mobilité internationale et une aide d'urgence.

À savoir
l'aide est liée à la bourse sur critères sociaux. Si l'étudiant, au cours de son cursus, ne peut plus bénéficier de cette bourse, l'aide lui est automatiquement retirée.

L'étudiant doit être assidu, autant aux cours qu'aux examens. Dans le cas contraire, son aide sera suspendue

S'il redouble, il perd le bénéfice de son aide sauf si le redoublement est lié à des raisons médicales graves.

Modifié le 29/05/2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr